Skip to main content
Origines et histoire

Le Régiment Ultonia : La Fermeté de Gérone pendant les Sièges Napoléoniens

Il pourrait vous surprendre d’apprendre que l’origine du nom des Hôtels Ultonia est étroitement liée au passé de Gérone. Si l’on remonte dans l’histoire de notre ville, l’un des épisodes les plus épiques est la défense de Gérone pendant les sièges napoléoniens. Durant ces années difficiles de 1808 et 1809, au cœur de la Guerre d’Indépendance espagnole, le Régiment Ultonia est devenu un véritable symbole de résistance et de courage.

Ce lien émotionnel a été la raison pour laquelle le nom Ultonia a été adopté pour baptiser d’abord le Cinema-Teatre Ultonia en 1943, puis l’Hôtel Ultonia en 1962.

Ulster, du latin Ultonia

Le Régiment d’Infanterie Ultonia, du latin « Ulster », était principalement composé de volontaires irlandais et était sous le commandement du général Enrique O’Donnell. Les volontaires qui formaient le régiment étaient facilement reconnaissables grâce aux casques de couleur bleu clair avec des boutons dorés, aux pantalons blancs et aux hautes bottes qui transmettaient une sensation de discipline au milieu du chaos de la guerre. D’autres régiments furent également créés avec des volontaires irlandais de toute l’Irlande sous le nom de Régiment Hibernia, et toujours avec la harpe brodée sur leur veste.

Leur présence à Gérone serait cruciale pendant les sièges menés par les troupes napoléoniennes, dirigées par le maréchal Auguste de Marmont.

Les Sièges de Gérone

Pendant des mois, les assiégeants ont tenté en vain de pénétrer les défenses et de miner le moral des défenseurs. La persévérance et la détermination des soldats irlandais du Régiment Ultonia dans leur rôle dans la défense de la ville n’ont pas été ignorées. Les rues de Gérone sont devenues des champs de bataille où chaque pierre et chaque ruelle ont été disputées avec ténacité. Même aujourd’hui, les visiteurs de la ville peuvent parcourir à pied l’ancien parcours des remparts de Gérone ou visiter les tours et les bastions qui ont contribué à la défense et d’où l’on peut apprécier une magnifique vue panoramique sur le reste de la ville ainsi que la vieille ville. La conclusion du siège s’est finalement produite en décembre 1808, mais la paix fut éphémère.

En juin 1809, les Français sont revenus pour soumettre à nouveau la ville à un deuxième siège. Durant ce deuxième siège, le Régiment Ultonia s’est à nouveau distingué par son courage. Malgré le manque persistant de ressources et l’épuisement accumulé, les soldats irlandais n’ont pas cédé face à l’adversité. Le siège s’est achevé en décembre 1809 par la signature de la capitulation des commandants locaux, mettant fin aux tentatives françaises de prendre une ville déjà complètement dévastée.

À titre de curiosité historique, les visiteurs de l’hôtel qui stationnent leurs véhicules dans le parking souterrain pourront contempler un fragment du bastion de Santa Creu qui faisait partie de l’ancien rempart où se sont retranchés les soldats locaux.

La ferme défense du Régiment Ultonia pendant les sièges napoléoniens a laissé un héritage indélébile dans l’histoire de la ville. Leur sacrifice et leur courage sont devenus un symbole de lutte pour la liberté et de résistance à l’oppression étrangère. En reconnaissance de leur rôle, des monuments ont été érigés et des cérémonies commémoratives ont été organisées en l’honneur du régiment et de tous ceux qui ont participé à la défense de la ville. De nos jours, le nom Ultonia désigne une rue de la ville et les sièges napoléoniens perdurent dans l’imaginaire collectif grâce aux reconstitutions qui ont lieu chaque année dans la ville.